Mobile header

Photo: Mikey Williams/Top Rank – Lizbeth Crespo (15-7, 4 K.-O.), alors qu’elle affrontait l’Américaine Mikaela Mayer en 2019.

J’étais en train de discuter avec Philippe Farley, qui me racontait qu’il rêve un jour d’escalader le fameux mont Illimani, en Bolivie. Là-bas, on raconte qu’il y a une présence divine au sommet de la montagne…

Au même moment, j’apprenais que c’est également dans ce pays d’Amérique du Sud qu’on a trouvé la prochaine adversaire de Leïla Beaudoin.

L’ami Farley vise le sommet des montagnes et Leïla vise le sommet de sa division, ils ont en commun de passer par la Bolivie pour y arriver.

Trouvaille BoxRec

Le saviez-vous? Lizbeth Crespo n’est pas qu’une boxeuse de Bolivie. C’est la meilleure boxeuse de Bolivie. Bon, elle est la seule de sa catégorie et il n’y en a que trois d’active toutes catégories confondues… Mais même si vous ajoutez ses 42 confrères masculins, vous ne trouverez personne d’autre qui s’est battu en championnat du monde, encore moins à deux reprises.

Page d’histoire

Jusqu’en 1809, la Bolivie était parfois appelée le «Haut-Pérou». C’est aussi le pays avec le plus de langues officielles, soit 37. Ça doit être compliqué de trouver son formulaire pour obtenir un visa à temps…

Le dernier test

Mon amie Leïla Beaudoin est une force de la nature classée 7e meilleure super-plume au monde par Boxrec, 8e par l’IBF et 11e par la WBC.

C’est une question de mois avant qu’elle reçoive l’appel pour se battre face à la championne mondiale unifiée Alycia Baumgardner ou pour un titre qu’elle finirait par abandonner.

À l’aube du grand moment, c’est souvent Lizbeth Crespo qui sert de dernier test avant d’y aller pour une ceinture.

Pour Leïla, il s’agit du plus grand test de sa carrière, et ce, devant les siens à Québec où elle est plus populaire que Joe Sakic ou André Arthur dans les années 80.

Beaudoin passe beaucoup de temps à Montréal pour ses camps d’entraînement; elle vit chez une athlète de très haut niveau pour rester concentrée sur la performance.

«Crespo est une boxeuse expérimentée qui a déjà combattu deux fois en championnat du monde, en plus de s’être frottée à l’Américaine Mikaela Mayer. Pugiliste aux mains rapides, elle excelle en contre-attaque et n’hésite pas à lancer en même temps que son adversaire», nous a décrit Samuel Décarie-Drolet, l’entraîneur de la Québécoise.

Qui est Lizbeth Crespo?

C’est une boxeuse bolivienne âgée de 33 ans qui s’est battue contre 6 ancienne, présente ou futur, championne du monde.

Son bilan de 2-4 est respectable; elle a vaincu Brenda Carabajal et Marisa Nunez, mais s’est inclinée face à Soledad Matthysse, Jennifer Han, Mikaela Mayer et Maira Moneo. Chaque fois, c’était par décision.

«C’est une grande opportunité pour Liz de reprendre sa carrière internationale où elle l’a laissée après de bonnes performances aux États-Unis contre de solides championnes comme Jennifer Han et Mikaela Mayer. C’est un événement majeur contre une boxeuse en pleine ascension, mais Liz a beaucoup plus d’expérience et va le démontrer le 17 août», nous indique cette fois l’entraîneur de la principale intéressée, Dario Fernandez.

120 secondes vous explique

«Crespo est une technicienne avec beaucoup d’expérience. Elle a déjà fait face à plusieurs défis de taille jusqu’à maintenant, des filles comme Maira Moneo et Jennifer Han, par exemple. Contre Han, elle avait très bien fait. Lizbeth est rapide et bouge bien. Ça devrait très bien matcher le style de Leïla pour nous offrir un combat compétitif», décrit Marie-Eve Albert, de 120 Secondes.

Leïla Beaudoin a un beau problème sur les bras. Elle doit briller à domicile et faire un ‘statement’ dans sa division. Mais elle affronte une fille qui lance beaucoup de coups, avec une belle technique, mais qui se sert de sa tête pour repousser l’adversaire, qui accroche et qui peut même lutter si l’arbitre fait preuve de patience.

Gageons aussi que Leïla voudra faire payer à Lizbeth Crespo le fait qu’elle se soit perdue dans ses papiers et a dû s’absenter du gala prévu en juin dernier.

Tout est là pour qu’on assiste à un grand combat. La télé américaine est sur place, Top Rank aura un œil attentif sur Leïla Beaudoin, eux qui sont toujours à la recherche de nouveaux talents, et une adversaire qui est très axée sur l’offensive et l’agressivité.

Une prédiction

Je prévois que ce combat est le dernier arrêt avant un championnat du monde pour la boxeuse d’Eye of the Tiger, mais pour cela, il ne faut pas juste l’emporter, mais briller devant les siens le 17 août prochain.