Mobile header

«On en redemande» : 10 combats locaux à faire

Laurent Poulin - Boxingtown Québec

Photo : Vincent Ethier – «Les combats locaux, c’est comme le podcast de Laurent Poulin, tu n’en as jamais assez» – Vincent Tremblay, admirateur.

Courrier du lecteur : «Salut Laurent, je remarque ces derniers temps que nos promoteurs québécois veulent redonner ses lettres de noblesse au combat local. Peux-tu me produire un top 10 des combats logiques et réalisables qui pourraient arriver en 2024?» – Michelle Boisvert, lectrice.

Ma réponse : «Tu as raison, Michelle. Camille Estephan ne s’en cache pas, il veut donner au public québécois les combats qu’ils demandent depuis des années. Avec Ramirez-Ziyatdinov, Butler-Rolls, Bazinyan-Phinn et maintenant Butler-Volny, on est gâtés. Mais, pourquoi s’arrêter? Voici donc mon top 10.»

10. Martine Vallières-Bisson (6-2) c. Bree Howling (6-0)

MVB arrive ex æquo avec Elizabeth Hosking dans les palmarès de la plus grande athlète de l’histoire de Longueuil. En plus d’être ma meilleure amie, elle a vaincu le cancer et est maintenant prête à retourner dans le ring. Martine n’a toujours pas refusé une adversaire depuis son passage pro, pourquoi ne pas l’opposer à la boxeuse de Calgary Bree Howling qui a déjà été associée à une future championne du monde par Antonin Décarie.

MVB parle couramment l’anglais, je pourrais même animer un virulent face-à-face.

9. Jhon Orobio (7-0) c. Mohamed Soumaoro (14-3)

Surnommé ‘Black Buffalo’, Mo Soumaoro a impressionné contre des boxeurs de très haut niveau. Il fonce toujours et est très physique, ce serait le test parfait pour affronter un surdoué comme Orobio qui se débarrasse de la compétition comme on enlève un abri tempo en avril. Deux boxeurs explosifs qui n’ont toujours pas reculé en carrière, ce combat est approuvé futur combat de l’année au Canada avant même d’avoir lancé le premier coup de poing.

8. Moreno Fendero (4-0) c. Lancelot Proton de la Chapelle (12-1-1)

LPC n’a pas seulement le nom le plus distingué de la boxe professionnelle, il a aussi une victoire face à Brandon Brewer par KO. En demi-finale au Casino de Montréal avec toute la France au complet connectée sur Punching Grace, il y a des affaires en or à faire avec ce match français. Ça permettrait aussi à Fendero de terminer 2024 en grand.

Vive la France et ce duel entre Beuzeville et Besançon!

7. Artur Biyarslanov (14-0) c. Petros Ananyan (18-3-2)

Petros Ananyan a déjà habité la région de Toronto, ce qui en fait un local. Alors que le monde entier craint Subriel Matias, il s’est permis de le battre et de l’envoyer au plancher. Je persiste et je répète encore que Biyarslanov est le meilleur 140 au pays et qu’il appartient au top 7 de la division, il doit donc en vertu de mon classement personnel accepter ce genre de défi.

6. Kim Clavel (18-2) c. Sara Haghighat Joo (3-0)

Sara HJ deviendra championne de la WBA régulier à la fin du mois avec une victoire sur Maria Guadalupe Bautista. L’occasion est parfaite pour un classique Ontario/Québec et Yvon Michel vs Tyler Buxton.

«J’approuve ce combat» – Marie-Eve Albert, du podcast 120 secondes.

5. Jean Pascal (36-7-1) c. Ryan Rozicki (20-1)

J’ai su de source sûre que mon ami Jean Pascal est au Connecticut où il s’entraîne trois fois par jour, sept jours par semaine et 31 jours par mois. En écoutant ma source, j’ai aussi appris qu’il veut affronter Ryan Rozicki à son deuxième combat de 2024 pour compléter en championnat du monde contre Badou Jack. Pascal vs Rozicki c’est digne d’un spectacle comme *Joho Pyro en 2023 à Montréal.

*C’est l’artificier qui a remporté les deux lotos Québec en 2023.

4. Alexandre Gaumont (9-0) c. Brandon Cook (26-2)

Steven Butler avait 21 ans quand il a affronté Brandon Cook, Gaumont est rendu à l’âge respectable de 28 ans. Ce combat présenté à Gatineau et profitant de la présence des gens des deux provinces serait une grande fête pour la boxe. Cook est actif et ne perd plus, je vois un combat 50/50 et pourquoi pas une future trilogie entre les deux boxeurs.

3. Mponda Kalunga (11-2) c. Derek Pomerleau (8-0)

Kalunga fait maintenant partie de la puissante équipe du redoutable gérant Yves Lévesque, Mponda est très actif sur les médias sociaux et réclame un défi. Je verrais bien Yvon Michel ou Yan Pellerin organiser ce combat qui a des allures de finale au Casino de Montréal. Yukon vs Québec, mais surtout un combat où il faut être malin pour identifier à l’avance un vainqueur.

2. Wilkens Mathieu (8-0) c. Shakeel Phinn (26-3-1)

Je prédis une victoire de Bazynian sur Phinn par une décision assez large, mais qui n’affectera pas la valeur de Shak. Wilkens est en train de devenir un homme, et les combats de 6 et 8 rounds seront bientôt derrière lui.

S’il n’en tenait juste qu’à moi, j’opposerais les deux hommes au manège militaire de Québec quelques jours avant Noël.

1. Cody Crowley (22-0) c. Steve Claggett (38-7-2)

On sort la grosse gomme, j’ai l’impression que Crowley sera défait par Jaron Ennis et Steve Claggett fera belle figure, mais ne viendra pas à bout de Teofimo Lopez. Donc, on y va avec un parfait combat à la croisée des chemins où on parachute le gagnant dans les classements et le perdant… eh bien, il retourne en sous-carte. Ce combat ne serait pas pour les doux.

Un jour, Régis Lévesque m’expliquait qu’il n’y avait rien de plus simple que de «promoter» un combat local. Si ça finit nul… tu y vas avec une revanche, si c’est controversé… tu vises la trilogie.

vous pourriez aimer :

Simon Kean mérite de vrais remerciements

L’International PG : Oleksandr Usyk est une légende vivante

Le prospect du mois de mai : Moses Itauma

Christopher Guerrero promet d’être «lui-même» à Shawinigan

Albert Ramirez en 4 questions : «nous capitaliserons le 25 mai»

L’International PG : Loma au sommet, Charlo au fond

La deuxième chance d’Adam Deines

Appréciez Canelo et Inoue tant que vous le pouvez

Avery Martin Duval : le prochain antihéros?

Plus qu’une simple victoire pour Thomas Chabot

Bazinyan-Phinn et l’art de «promoter»

La nouvelle vie de Mehmet Unal

Christian Mbilli à la reconquête des plaines?

Mark Heffron: «je veux battre le meilleur Mbilli»

Erik Bazinyan et le nouveau Super 6

Lani Daniels aimerait unifier avec Lepage-Joanisse

Erik Bazinyan : meilleur qu’on le pense?

Shakeel Phinn : Le camion-remorque jamaïcain

Homme de coin, partie V : l’école de la vie de Stéphane Joanisse

Les géants de Riyad se retrouvent à Shawinigan

Mark Heffron : un cogneur britannique face à Mbilli

Nouvel entraîneur pour Thomas Chabot

Homme de coin, partie IV : l’ascension de Jessy Ross Thompson

Jamais 2 sans 3 pour devenir champion du monde

Qui sera la prochaine adversaire de Vany?

À 154 livres : la vie après Jermell Charlo

Matchmaking : l’art de créer la tempête parfaite

Résumé du 7 mars : les cogneurs et la championne

Cette fois c’est vrai

Butler-Rolls : Lou DiBella aura-t-il sa revanche?

Prédictions : Butler-Rolls divise les experts

Abril Vidal : plus qu’une adversaire

Homme de coin, partie III : Samuel Décarie-Drolet, l’enseignant de boxe

Les super-moyens

2024 : l’année du Dragon?

Homme de coin, partie II : la méthode « Mike Moffa »

Shakeel Phinn : maintenant ou jamais

Steven Butler : jusqu’au bout du rêve

Éditorial : Arthur Biyarslanov est le meilleur 140 livres au pays

Bazinyan vs. Phinn : combat local, enjeu mondial

Homme de coin, partie I : les 12 travaux de Marc Ramsay

Éditorial : 168 raisons de sourire

Shamil Khataev rejoint son frère avec tigres

Chabot 2024 : « plus intelligent, toujours spectaculaire »

Luis Santana, invaincu en 10 combats.

Luis Santana en quête de momentum

Bazinyan-Godoy : quoi se rappeler du 25 janvier?

Sept ans plus tard : Vany compte saisir sa deuxième chance

Le Grizzly accroche ses gants

Revoilà Artur

Bazinyan-Godoy : analyses et prédictions du 25 janvier

Retour vers le futur pour Avery Martin-Duval

Orobio-Fendero : la fratrie internationale

Mary Spencer : « Perdre me motive plus que gagner »

Wilkens Mathieu vise une année « Mike Tyson »

Beterbiev vs. Smith : les 13 prédictions du 13 janvier

Callum Smith : le connaissez-vous vraiment?

Rohan Murdock : « Vous avez choisi le mauvais gars »

Wilkens Mathieu : l’année recrue en cinq temps

Les pétards en 2023, l’explosion en 2024

L’éternelle quête d’Artur Beterbiev

Le dernier Tigre : à la rencontre d’Osleys Iglesias

Steve Claggett : des huées aux ovations

Christian Mbilli : le Canadien de classe mondiale

Fendero et Khataev : des recrues uniques en leur genre

Bazinyan et Mbilli : Deux tigres, un seul objectif

Mbilli-Góngora : ces gladiateurs des temps modernes

Wilkens Mathieu : jeunesse, talent… et sagesse

Christopher Guerrero : « comme dans un jeu vidéo »

Christopher Guerrero : Le tigre rugit enfin

Mbilli : La résilience inscrite dans l’ADN