Mobile header

Mbilli-Heffron : les 10 constats de la Conquête

Noé Cloutier - Punching Grace

Photo : Vincent Ethier – Si Christian Mbilli était payé à l’heure au salaire minimum du Québec, il aurait quitté le ring avec 18 sous samedi dernier.

Christian Mbilli (27-0, 23 K.-O.) a été expéditif face à Mark Heffron (30-4-1, 24 K.-O.). En fait, il l’a tellement été que le descripteur de Punching Grace a pratiquement décrit tout le combat en disant simplement.

«C’EST TERMINÉ!» – Nicolas Martineau

Ça, c’était après 40 secondes d’action, un puissant coup au corps et percutant message d’envoyé par Christian Mbilli, encore.

«Je suis un peu tanné d’envoyer des messages.» – Christian Mbilli

C’est même ce qu’a dit ‘Solide’ Mbilli, disant qu’il a simplement hâte d’avoir des retours d’appel sur les nombreux messages qu’il a envoyés dans la division dans les dernières années.

«On en reparle mardi.» – Camille Estephan

Heureusement pour Mbilli, le retour d’appel pourrait fort bien arriver dès mardi prochain, où «une annonce majeure» en lien avec ‘Solide’ et la Ville de Québec sera faite. Serait-ce Derevyanchenko? Le nom du ‘Technician’ est sur toutes les lèvres…

«Le lion est de retour!» – Arslanbek Mahkmudov

En moins de 2 rounds, Arslanbek Makhmudov (19-1, 18 K.-O.) n’a pas eu le temps de répondre à toutes les questions sur sa boxe, mais maintenant, on sait que sa main est guérie.

Du côté de Rovcanin (27-4, 18 K.-O.), il nous a donné droit à un prêtre en pleine pesée et une envolée dans les câbles en plein combat. Avouons-le, pour un remplaçant, il au moins été franchement divertissant. La preuve, les highlights du combat frôle les 200 000 visionnements sur la page Instagram d’EOTTM…

«Un statement pour Mehmet Unal.»BoxingNewsQC

Personne n’avait jamais arrêté Rodolfo Gomez Jr en 24 combats. Il y a pourtant de gros noms sur sa fiche ; Lester Martinez, Diego Pacheco. Bref, Gomez n’est pas sparring-partner d’Artur Beterbiev pour rien.

Mehmet Unal, lui, y est toutefois parvenu avant même la fin du 4e round. Gomez n’était pas d’accord avec la décision de l’arbitre, mais en vrai professionnel, a tout de même crédité Unal pour avoir forcé la décision.

«Fort, incisif et dominant.»Tim Boxeo

C’est de cette manière, et en employant également le terme « super-prospect » que le blogueur international Tim Boxeo a décrit Wilkens Mathieu.

Et puis, il n’a pas tort. C’était une performance frôlant la perfection pour Wilkens Mathieu. Évidemment, le vétéran Gorgon n’était pas exactement Caleb Plant, mais il était coriace et a permis à Mathieu de faire de précieux round.

Rappelons-le, c’est le genre d’opposition nécessaire, mais également disponible quand on en a à l’étape des 6 rounds.

«Franchement solide.» – Moreno Fendero

Ce sont les 2 mots utilisés par le Soldat Fendero (6-0, 4 K.-O.) après que son adversaire, l’increvable Argentin Rolando Mansilla (19-15-1, 9 K.-O.) l’ait amené en territoire inexploré, au bout du 6e round.

On se répète, mais faire des rounds est l’objectif premier dans les combats prévus pour quatre ou six, alors Fendero aura atteint la cible d’être dominant de long en large, mais on doit également créditer ‘Peligro’.

«Il ne sait pas comment finir un combat.» – Timothy Bradley Jr

L’ex-boxeur, maintenant commentateur, Tim Bradley n’avait pas été tendre envers Christopher Guerrero en janvier dernier. L’américain avait notamment dit que le Montréalais ne savait pas comment finir un combat, n’avait pas vraiment de force de frappe et n’avait pas un bon cardio…

Depuis, le Montréalais l’avait sur le cœur et était déterminé à montrer l’étendue de son talent samedi dernier. Mission accomplie : il a complètement lessivé l’Américain Kenny Larson (7-2-1, 5 K.-O.), un gars qui n’avait jamais été arrêté, en un seul round.

Fait intéressant : après 11 combats, la fiche et le ratio de K.-O. de Bradley étaient identiques à celle de Guerrero (11-0, 6 K.-O.).

«Un autre match nul?» – Manny Montreal

Le vlogueur montréalais a lancé ça à la blague après le combat d’Alexandre Gaumont (11-0, 7 K.-O.), en faisant référence au résultat du combat Bazinyan-Phinn, dans lequel il voyait le coin bleu vainqueur.

Réjean Tremblay, lui, avait réellement un match nul sur sa carte. Mais dans tous les cas, la blague a mal tourné, quelques secondes plus tard, lorsque Santiago Fernandez (8-1-1, 4 K.-O.) n’a reçu ni victoire ni match nul, mais bien une défaite par décision partagée.

Que la décision soit en sa faveur ou non, Gaumont n’était bien entendu pas satisfait de sa performance. En voyant comment il en rebondira, on saura vraiment de quoi ‘King Cogne’ est fait.

«La liste des meilleurs prospects en boxe doit inclure Jhon Orobio.»Evan Korn

C’est ce que croit le directeur des communications et du développement des boxeurs de Top Rank, voyant un «futur champion» en Orobio (9-0, 8 K.-O.).

Le Colombien de 20 ans a d’ailleurs mis le feu au gala dès son ouverture, atteignant la limite pour la première fois de sa carrière, mais en remportant chacun des 4 rounds l’opposant à Alexis Gabriel Camejo (8-3-2, 1 K.-O.).

Le plan ne change pas pour ‘El Tigre’ : un retour rapide 12 jours suivant ce combat, le 6 juin, dans un 10e combat en moins de 15 mois et 1er prévu pour 8 rounds.

vous pourriez aimer :

Makhmudov : le Lion revient dans la Jungle

Classement livre-pour-livre des meilleurs boxeurs sans couronne

Qui est le prochain pour Osleys Iglesias?

Butler-Volny : l’enjeu est énorme

April Hunter : qui chasse qui le 6 juin?

Osleys Iglesias : «Je n’ai peur de rien ni personne»

Butler-Volny : 15 experts se prononcent

Mbilli-Derevyanchenko : la carte de rêve de Matt Casavant

Jhon Orobio : le sprinteur marathonien

Steven Butler : «Il ne le voudra jamais plus que moi»

Sergiy Derevyanchenko : le Technicien arrive à Québec

Simon Kean mérite de vrais remerciements

L’International PG : Oleksandr Usyk est une légende vivante

Le prospect du mois de mai : Moses Itauma

Christopher Guerrero promet d’être «lui-même» à Shawinigan

Albert Ramirez en 4 questions : «nous capitaliserons le 25 mai»

L’International PG : Loma au sommet, Charlo au fond

La deuxième chance d’Adam Deines

Appréciez Canelo et Inoue tant que vous le pouvez

Avery Martin Duval : le prochain antihéros?

Plus qu’une simple victoire pour Thomas Chabot

Bazinyan-Phinn et l’art de «promoter»

«On en redemande» : 10 combats locaux à faire

La nouvelle vie de Mehmet Unal

Christian Mbilli à la reconquête des plaines?

Mark Heffron: «je veux battre le meilleur Mbilli»

Erik Bazinyan et le nouveau Super 6

Lani Daniels aimerait unifier avec Lepage-Joanisse

Erik Bazinyan : meilleur qu’on le pense?

Shakeel Phinn : Le camion-remorque jamaïcain

Homme de coin, partie V : l’école de la vie de Stéphane Joanisse

Les géants de Riyad se retrouvent à Shawinigan

Mark Heffron : un cogneur britannique face à Mbilli

Nouvel entraîneur pour Thomas Chabot

Homme de coin, partie IV : l’ascension de Jessy Ross Thompson

Jamais 2 sans 3 pour devenir champion du monde

Qui sera la prochaine adversaire de Vany?

À 154 livres : la vie après Jermell Charlo

Matchmaking : l’art de créer la tempête parfaite

Résumé du 7 mars : les cogneurs et la championne

Cette fois c’est vrai

Butler-Rolls : Lou DiBella aura-t-il sa revanche?

Prédictions : Butler-Rolls divise les experts

Abril Vidal : plus qu’une adversaire

Homme de coin, partie III : Samuel Décarie-Drolet, l’enseignant de boxe

Les super-moyens

2024 : l’année du Dragon?

Homme de coin, partie II : la méthode « Mike Moffa »

Shakeel Phinn : maintenant ou jamais

Steven Butler : jusqu’au bout du rêve

Éditorial : Arthur Biyarslanov est le meilleur 140 livres au pays

Bazinyan vs. Phinn : combat local, enjeu mondial

Homme de coin, partie I : les 12 travaux de Marc Ramsay

Éditorial : 168 raisons de sourire

Shamil Khataev rejoint son frère avec tigres

Chabot 2024 : « plus intelligent, toujours spectaculaire »

Luis Santana, invaincu en 10 combats.

Luis Santana en quête de momentum

Bazinyan-Godoy : quoi se rappeler du 25 janvier?

Sept ans plus tard : Vany compte saisir sa deuxième chance

Le Grizzly accroche ses gants

Revoilà Artur

Bazinyan-Godoy : analyses et prédictions du 25 janvier

Retour vers le futur pour Avery Martin-Duval

Orobio-Fendero : la fratrie internationale

Mary Spencer : « Perdre me motive plus que gagner »

Wilkens Mathieu vise une année « Mike Tyson »

Beterbiev vs. Smith : les 13 prédictions du 13 janvier

Callum Smith : le connaissez-vous vraiment?

Rohan Murdock : « Vous avez choisi le mauvais gars »

Wilkens Mathieu : l’année recrue en cinq temps

Les pétards en 2023, l’explosion en 2024

L’éternelle quête d’Artur Beterbiev

Le dernier Tigre : à la rencontre d’Osleys Iglesias

Steve Claggett : des huées aux ovations

Christian Mbilli : le Canadien de classe mondiale

Fendero et Khataev : des recrues uniques en leur genre

Bazinyan et Mbilli : Deux tigres, un seul objectif

Mbilli-Góngora : ces gladiateurs des temps modernes

Wilkens Mathieu : jeunesse, talent… et sagesse

Christopher Guerrero : « comme dans un jeu vidéo »

Christopher Guerrero : Le tigre rugit enfin

Mbilli : La résilience inscrite dans l’ADN