Mobile header

Le prospect du mois de mai : Moses Itauma

Laurent Poulin - Boxingtown Québec

Photo : The Sun – Moses Itauma (9-0, 7 K.-O.), 19 ans et déjà en quête de titres mondiaux.

Je suis encore sous le choc d’avoir assisté au combat entre Tyson Fury et Oleksandr Usyk. Nos attentes étaient élevées face à ce duel et le combat fut encore meilleur que prévu. Le momentum qui a tourné en faveur de Fury à partir du 4e round, Usyk qui revient à la charge et brasse le géant au round no 8 pour ensuite mériter la décision aux juges. J’étais aux anges d’avoir vu l’histoire s’écrire sous mes yeux. L’Ukrainien unifie une deuxième catégorie de poids et tout ça dans des combats à l’étranger… il faudra se questionner à savoir s’il est le plus grand poids lourd de tous les temps.

Sur la même carte, il y avait un jeune boxeur de 19 ans qui prétend être en route pour devenir le plus jeune champion poids lourd de tous les temps et qui s’arrange pour y arriver. Hier, il a démoli Ilja Mezencev en 2 tout petits rounds lors des combats préliminaires.

Je fais partie de cette génération d’amateurs du Canadien de Montréal qui, à défaut de gagner des rondes en séries éliminatoires, s’encourage en étudiant les prospects disponibles au prochain repêchage. Et donc avec le retour de ma fameuse chronique sur les champions de demain, tu sauras ici à l’avance qui sera champion dans 5 ans.

Qui est Moses Itauma?

Le boxeur de 19 ans représente la ville de Chatham en Angleterre. Comme vous le savez déjà, c’est une ville reconnue pour son École du génie militaire, ses casernes et ses forts.

Moses Itauma vise le record de Mike Tyson.

Gaucher de 18 ans et champion du monde amateur junior. Après l’école en secondaire 4, il servait de sparring partner à Lawrence Okolie et Joseph Joyce.

Né d’une mère slovaque et d’un père nigérian, son frère Karol Itauma présente une fiche de 9-0 chez les 175 livres. Moses veut devenir champion du monde des poids lourds avant ses 20 ans, 4 mois et 22 jours pour battre le record de Mike Tyson.

Course contre la montre

Pour y arriver, il signe avec Frank Warren qui est déjà en affaires avec son frère Karol Itauma et le plan est simple : Moses va boxer souvent et contre de très bons boxeurs rapidement pour briser le record.

«Je suis tanné de me battre contre des bums que j’assomme en 1 round. J’ai dit à Frank de me mettre dans des combats 50/50, je veux même être le négligé et montrer à tous ma vraie valeur», affirme le principal intéressé.

Il s’entraîne avec Dan Woledge Jr depuis l’âge de 10 ans.

C’est difficile d’analyser un boxeur qui remporte aussi facilement ses combats. Pour le moment, il fournit des KO spectaculaires à chaque sortie. On se questionne même sur le fait qu’il va peut-être avoir une dernière poussée de croissance tellement il est jeune. Moses Itauma mesure déjà 6 pieds et 6 pouces.

En Angleterre, il est interdit de combattre sur 10 rounds avant l’âge de 20 ans. C’est pourquoi on va multiplier les combats de 10 rounds pour le moment.

La date limite pour battre le record est mai 2025, ça ressemble plus à un sprint qu’un marathon ici. Je suis curieux de voir comment Frank Warren va réussir à le placer en championnat du monde… s’il réussit. Usyk n’est pas Canelo Alvarez, je doute que les 4 associations le laissent détenir éternellement toutes les ceintures. Il doit maintenant des combats à Filip Hrgovic qui attend son combat depuis Matusalem et a Agit Kabayel qui a choqué le monde entier en battant Frank Sanchez par K.-O.

Bonne chance Frank… l’horloge fait son œuvre.

vous pourriez aimer :

Makhmudov : le Lion revient dans la Jungle

Classement livre-pour-livre des meilleurs boxeurs sans couronne

Qui est le prochain pour Osleys Iglesias?

Butler-Volny : l’enjeu est énorme

April Hunter : qui chasse qui le 6 juin?

Osleys Iglesias : «Je n’ai peur de rien ni personne»

Butler-Volny : 15 experts se prononcent

Mbilli-Derevyanchenko : la carte de rêve de Matt Casavant

Jhon Orobio : le sprinteur marathonien

Steven Butler : «Il ne le voudra jamais plus que moi»

Sergiy Derevyanchenko : le Technicien arrive à Québec

Mbilli-Heffron : les 10 constats de la Conquête

Simon Kean mérite de vrais remerciements

L’International PG : Oleksandr Usyk est une légende vivante

Christopher Guerrero promet d’être «lui-même» à Shawinigan

Albert Ramirez en 4 questions : «nous capitaliserons le 25 mai»

L’International PG : Loma au sommet, Charlo au fond

La deuxième chance d’Adam Deines

Appréciez Canelo et Inoue tant que vous le pouvez

Avery Martin Duval : le prochain antihéros?

Plus qu’une simple victoire pour Thomas Chabot

Bazinyan-Phinn et l’art de «promoter»

«On en redemande» : 10 combats locaux à faire

La nouvelle vie de Mehmet Unal

Christian Mbilli à la reconquête des plaines?

Mark Heffron: «je veux battre le meilleur Mbilli»

Erik Bazinyan et le nouveau Super 6

Lani Daniels aimerait unifier avec Lepage-Joanisse

Erik Bazinyan : meilleur qu’on le pense?

Shakeel Phinn : Le camion-remorque jamaïcain

Homme de coin, partie V : l’école de la vie de Stéphane Joanisse

Les géants de Riyad se retrouvent à Shawinigan

Mark Heffron : un cogneur britannique face à Mbilli

Nouvel entraîneur pour Thomas Chabot

Homme de coin, partie IV : l’ascension de Jessy Ross Thompson

Jamais 2 sans 3 pour devenir champion du monde

Qui sera la prochaine adversaire de Vany?

À 154 livres : la vie après Jermell Charlo

Matchmaking : l’art de créer la tempête parfaite

Résumé du 7 mars : les cogneurs et la championne

Cette fois c’est vrai

Butler-Rolls : Lou DiBella aura-t-il sa revanche?

Prédictions : Butler-Rolls divise les experts

Abril Vidal : plus qu’une adversaire

Homme de coin, partie III : Samuel Décarie-Drolet, l’enseignant de boxe

Les super-moyens

2024 : l’année du Dragon?

Homme de coin, partie II : la méthode « Mike Moffa »

Shakeel Phinn : maintenant ou jamais

Steven Butler : jusqu’au bout du rêve

Éditorial : Arthur Biyarslanov est le meilleur 140 livres au pays

Bazinyan vs. Phinn : combat local, enjeu mondial

Homme de coin, partie I : les 12 travaux de Marc Ramsay

Éditorial : 168 raisons de sourire

Shamil Khataev rejoint son frère avec tigres

Chabot 2024 : « plus intelligent, toujours spectaculaire »

Luis Santana, invaincu en 10 combats.

Luis Santana en quête de momentum

Bazinyan-Godoy : quoi se rappeler du 25 janvier?

Sept ans plus tard : Vany compte saisir sa deuxième chance

Le Grizzly accroche ses gants

Revoilà Artur

Bazinyan-Godoy : analyses et prédictions du 25 janvier

Retour vers le futur pour Avery Martin-Duval

Orobio-Fendero : la fratrie internationale

Mary Spencer : « Perdre me motive plus que gagner »

Wilkens Mathieu vise une année « Mike Tyson »

Beterbiev vs. Smith : les 13 prédictions du 13 janvier

Callum Smith : le connaissez-vous vraiment?

Rohan Murdock : « Vous avez choisi le mauvais gars »

Wilkens Mathieu : l’année recrue en cinq temps

Les pétards en 2023, l’explosion en 2024

L’éternelle quête d’Artur Beterbiev

Le dernier Tigre : à la rencontre d’Osleys Iglesias

Steve Claggett : des huées aux ovations

Christian Mbilli : le Canadien de classe mondiale

Fendero et Khataev : des recrues uniques en leur genre

Bazinyan et Mbilli : Deux tigres, un seul objectif

Mbilli-Góngora : ces gladiateurs des temps modernes

Wilkens Mathieu : jeunesse, talent… et sagesse

Christopher Guerrero : « comme dans un jeu vidéo »

Christopher Guerrero : Le tigre rugit enfin

Mbilli : La résilience inscrite dans l’ADN