Mobile header

Bazinyan-Godoy : analyses et prédictions du 25 janvier

Noé Cloutier - Punching Grace

Photo : Vincent Ethier – À son dernier combat, Erik Bazinyan a obtenu le K.-O. EOTTM de l’année 2023 face à Ronald Ellis. Saura-t-il reprendre où il a laissé en 2024?

La boxe est plus vivante que jamais au Québec. Après avoir brisé le record d’assistance du Centre Vidéotron, le 13 janvier, avec 10 031 spectateurs présents pour Beterbiev-Smith, EOTTM revient à Montréal pour y présenter un second gala en moins de deux semaines. En vedette, Bazinyan-Godoy, mais aussi – pour la chance – sept autres duels de qualité présentés au Casino le 25 janvier. Diffuseur de la soirée, Punchinggrace.com vous présente ainsi ses humbles prédictions.

Bazinyan vs. Godoy

Finale : Erik Bazinyan (31-0, 22 K.-O.), maintenant classé dans le top 5 de chacune des fédérations, remonte sur le ring face à Billi Facundo Godoy (41-7, 20 K.-O.). S’il veut prouver qu’il fait partie de l’élite, « Bzo » devra faire un sans-faute face à l’Argentin. Ce dernier n’est toutefois pas à prendre à la légère, lui qui a fait 10 rounds avec John Ryder et plus récemment 12 avec l’ex-monarque des poids moyens, Vicenzo Gualtieri. Ne pas mieux faire que les deux ex-champions serait-il une déception?

Prédiction : Bazinyan est à un autre niveau que Godoy, cogne plus fort que Ryder et est plus gros que Gualtieri, il fera mieux que quiconque auparavant – Bazinyan par K.-O. en 4 rounds.

Ramirez vs. Ziyatdinov

Demi-finale : Un combat local ici, le coup de cœur de Boxingtown Québec, même. L’aspirant mondial des mi-lourds Albert Ramirez (17-0, 15 K.-O.) effectue ses débuts tant attendus en sol québécois après avoir signé avec les tigres l’année dernière. Il devait initialement affronter Charles Foster dans un combat éliminatoire WBA, mais l’Américain s’est blessé et qui est venu à la rescousse? Le Montréalais Artur Ziyatdinov (15-1, 12 K.-O.), ancien protégé d’EOTTM, aujourd’hui avec Three Lion Promotions. Saura-t-il ruiner les plans de ses ex-patrons?

Prédiction : Ziyatdinov n’a peur de personne, il a même mis les gants à maintes reprises avec Artur Beterbiev lors de sa préparation pour Callum Smith. Il démontrera du cœur et gagnera quelques rounds, mais dans un combat de 10 rounds, le Colombien finira par prendre le contrôle – Ramirez par décision unanime (98-92).

Claggett vs. Barraza

Steve Claggett (37-7-2, 25 K.-O.) c. Marcos Barraza (23-3, 11 K.-O.) : Steve Claggett aime se battre et semble s’améliorer chaque combat. Ce n’est pas une opinion, c’est un fait. Alors plutôt qu’attendre au printemps pour un combat d’envergure, pourquoi ne pas rester actif face à un adversaire respectable? Aussi, il faut se rappeler que Claggett revient d’une guerre triomphante de 10 rounds face à l’aspirant mondial Miguel Madueno. Ce sera donc pour lui une chance de faire quelques ajustements supplémentaires avec son homme de coin Mike Moffa, avec qui il visera une 9e victoire de suite.

Prédiction : Claggett imposera son rythme dès le départ comme il le fait si bien. Il est déjà prêt pour quiconque de l’élite qui acceptera de l’affronter et, en attendant, Barraza va en subir les conséquences – Clagget par K.-O. en 5 rounds.

Spencer vs. Dreilling

Mary Spencer (7-2, 5 K.-O.) c. Sonya Dreilling (6-3, 2 K.-O.) : Après deux tentatives manquées face à Femke Hermans, Mary Spencer repart à la chasse d’un combat de championnat mondial. La première étape? Une dure de dure en provenance d’Alabama ayant aussi fait ses classes en combat à poings nus. Spencer pourra-t-elle obtenir sa première victoire et son premier K.-O. en plus de 15 mois?

Prédiction : Profitant d’un 2e camp d’entraînement consécutif avec Samuel Décarie-Drolet dans son coin, Mary Spencer sera plus en forme que jamais. Hermans a peut-être trouvé la clé de la Caramilk, mais pas Dreilling. Elle sera dans le visage de Spencer tout le combat et 16 mois plus tard, la Canadienne va rappeler à tout le monde la force de frappe hors norme qu’elle possède – Spencer par K.-O. au 7e round.

Martin-Duval vs. Adorno

Avery Martin-Duval (10-0-1, 6 K.-O.) c. Jesus Gomez Adorno (6-0, 2 K.-O.) : Premier combat en sept mois pour le natif de Hawkesbury, gardé hors du ring par une blessure à l’épaule. C’est dommage, car après des performances en dent de scie en 2022, l’athlète de seulement 22 ans était revenu en force en 2023, signant deux spectaculaires gains par K.-O. avec son nouvel entraîneur Lentz Lundy. Tout de même, pourra-t-il reprendre où il a laissé face à un autre boxeur invaincu dans la jeune vingtaine ayant déjà causé la surprise contre quelques espoirs?

Prédiction : Le Québécois d’adoption aura le couteau entre les dents et sera affamé de rappeler à tout le monde que son surnom est « The Future » pour une raison. Aussi, il sera cette fois en pleine santé et plus en forme que jamais – Martin-Duval par K.-O. au 4e round.

Orobio vs. Garcia

Jhon Orobio (5-0, 5 K.-O.) c. Juan Carlos Garcia (5-4) : Des dires de plusieurs, Jhon Orobio est l’un des espoirs internationaux les plus prometteurs à s’être établi au Québec dans les dernières années. Il est rapide, extrêmement mobile et possède une impressionnante force de frappe pour un 135 livres. Garcia, lui, en sera à sa 3e visite au pays, ayant fait la limite de 4 rounds) avec Spencer Wilcox et de 6 rounds avec Eric Basran. Orobio pourra-t-il faire mieux?

Prédiction : Orobio a un potentiel énorme, reste à savoir s’il remplira les promesses auxquelles on l’associe. Cependant, il démontre un niveau semblant déjà supérieur à ses confrères canadiens et avec Juan Carlos Garcia, ce sera suffisant – Orobio par K.-O. au 2e round.

Mathieu vs. Quintana

Wilkens Mathieu (6-0, 3 K.-O.) c. Oscar Soto Quintana (6-4, 2 K.-O.) : Un deuxième combat en 12 jours pour Wilkens Mathieu avec ce qui sera aussi son 2e combat de 6 rounds en carrière. En aura-t-il besoin face à un adversaire de dernière minute?

Prédiction : Initialement, Ivans Levickis (36-44, 22 K.-O.) qui devait faire face à Mathieu. Le profil change, mais le défi demeure intéressant. Par la force du nombre, le Letton avait évidemment affronté une meilleure opposition, incluant certains boxeurs de calibre mondial. Toutefois, la grande majorité d’entre eux était à dans les environs de 140 livres. Bien que largement moins expérimenté, son remplacé mexicain est plus jeune (24 ans contre 31) et bien plus imposant physiquement, ayant remporté son dernier combat à 185 livres. Cela rendra toutefois aussi service à Wilkens, qui n’aura maintenant qu’à couper jusqu’à 174 plutôt que 170 livres. Une fois la pesée terminée, « Nino » sera coriace, mais l’entraînement plus assidu (et le talent) du Québécois fera la différence plus le combat avancera – Mathieu par K.-O. au 4e round.

Fendero vs. Lara

Moreno Fendero (3-0, 2 K.-O.) c. Ricardo Lara (22-11-2, 10 K.-O.) : Comme Mathieu, il s’agit du 2e combat en 12 jours pour Fendero. Encore une fois, ce sera en combat d’ouverture. Tout comme Mathieu, le Montréalais provenant de la France affrontera un adversaire qui s’est battu un peu battu un peu partout entre 130 et 170 livres. Dans un combat prévu à 164, on peut donc s’attendre à un autre avantage marqué en matière de force physique, surtout d’un athlète comme « The soldier », misant sur des capacités athlétiques bien au-delà de la moyenne. Tout de même, Lara n’est pas le dernier venu. « Riky » s’est battu à SIX reprises au Canada : face à Mathieu Germain, Tony Luis, Batyr Jukembayev, Sébastien Bouchard, Jessie Wilcox et Vlad Panin. Il a même fait match nul face à Bouchard…

Prédiction : Lara est un vétéran, coriace et durable, mais le poids et le talent feront la différence. Fendero lui, semble faire des pas de géant d’un combat à l’un, on peut même s’attendre à ce que ce soit son dernier combat de 4 rounds en carrière. Il passera donc ce test ultime haut la main et plus encore – Fendero dès le 1er round.

vous pourriez aimer :

Makhmudov : le Lion revient dans la Jungle

Classement livre-pour-livre des meilleurs boxeurs sans couronne

Qui est le prochain pour Osleys Iglesias?

Butler-Volny : l’enjeu est énorme

April Hunter : qui chasse qui le 6 juin?

Osleys Iglesias : «Je n’ai peur de rien ni personne»

Butler-Volny : 15 experts se prononcent

Mbilli-Derevyanchenko : la carte de rêve de Matt Casavant

Jhon Orobio : le sprinteur marathonien

Steven Butler : «Il ne le voudra jamais plus que moi»

Sergiy Derevyanchenko : le Technicien arrive à Québec

Mbilli-Heffron : les 10 constats de la Conquête

Simon Kean mérite de vrais remerciements

L’International PG : Oleksandr Usyk est une légende vivante

Le prospect du mois de mai : Moses Itauma

Christopher Guerrero promet d’être «lui-même» à Shawinigan

Albert Ramirez en 4 questions : «nous capitaliserons le 25 mai»

L’International PG : Loma au sommet, Charlo au fond

La deuxième chance d’Adam Deines

Appréciez Canelo et Inoue tant que vous le pouvez

Avery Martin Duval : le prochain antihéros?

Plus qu’une simple victoire pour Thomas Chabot

Bazinyan-Phinn et l’art de «promoter»

«On en redemande» : 10 combats locaux à faire

La nouvelle vie de Mehmet Unal

Christian Mbilli à la reconquête des plaines?

Mark Heffron: «je veux battre le meilleur Mbilli»

Erik Bazinyan et le nouveau Super 6

Lani Daniels aimerait unifier avec Lepage-Joanisse

Erik Bazinyan : meilleur qu’on le pense?

Shakeel Phinn : Le camion-remorque jamaïcain

Homme de coin, partie V : l’école de la vie de Stéphane Joanisse

Les géants de Riyad se retrouvent à Shawinigan

Mark Heffron : un cogneur britannique face à Mbilli

Nouvel entraîneur pour Thomas Chabot

Homme de coin, partie IV : l’ascension de Jessy Ross Thompson

Jamais 2 sans 3 pour devenir champion du monde

Qui sera la prochaine adversaire de Vany?

À 154 livres : la vie après Jermell Charlo

Matchmaking : l’art de créer la tempête parfaite

Résumé du 7 mars : les cogneurs et la championne

Cette fois c’est vrai

Butler-Rolls : Lou DiBella aura-t-il sa revanche?

Prédictions : Butler-Rolls divise les experts

Abril Vidal : plus qu’une adversaire

Homme de coin, partie III : Samuel Décarie-Drolet, l’enseignant de boxe

Les super-moyens

2024 : l’année du Dragon?

Homme de coin, partie II : la méthode « Mike Moffa »

Shakeel Phinn : maintenant ou jamais

Steven Butler : jusqu’au bout du rêve

Éditorial : Arthur Biyarslanov est le meilleur 140 livres au pays

Bazinyan vs. Phinn : combat local, enjeu mondial

Homme de coin, partie I : les 12 travaux de Marc Ramsay

Éditorial : 168 raisons de sourire

Shamil Khataev rejoint son frère avec tigres

Chabot 2024 : « plus intelligent, toujours spectaculaire »

Luis Santana, invaincu en 10 combats.

Luis Santana en quête de momentum

Bazinyan-Godoy : quoi se rappeler du 25 janvier?

Sept ans plus tard : Vany compte saisir sa deuxième chance

Le Grizzly accroche ses gants

Revoilà Artur

Retour vers le futur pour Avery Martin-Duval

Orobio-Fendero : la fratrie internationale

Mary Spencer : « Perdre me motive plus que gagner »

Wilkens Mathieu vise une année « Mike Tyson »

Beterbiev vs. Smith : les 13 prédictions du 13 janvier

Callum Smith : le connaissez-vous vraiment?

Rohan Murdock : « Vous avez choisi le mauvais gars »

Wilkens Mathieu : l’année recrue en cinq temps

Les pétards en 2023, l’explosion en 2024

L’éternelle quête d’Artur Beterbiev

Le dernier Tigre : à la rencontre d’Osleys Iglesias

Steve Claggett : des huées aux ovations

Christian Mbilli : le Canadien de classe mondiale

Fendero et Khataev : des recrues uniques en leur genre

Bazinyan et Mbilli : Deux tigres, un seul objectif

Mbilli-Góngora : ces gladiateurs des temps modernes

Wilkens Mathieu : jeunesse, talent… et sagesse

Christopher Guerrero : « comme dans un jeu vidéo »

Christopher Guerrero : Le tigre rugit enfin

Mbilli : La résilience inscrite dans l’ADN