Mobile header

Qui sera la prochaine adversaire de Vany?

Laurent Poulin - Boxingtown Québec

Photo : Vincent Ethier – J’adore assister à une victoire en championnat du monde ; la victoire de Vanessa Lepage-Joanisse, était particulièrement émouvante, surtout si l’on se rappelle du chemin que ‘Vany’ a parcouru.

Je regarde tous les matchs du Canadien de Montréal, mais ce qui m’intéresse vraiment, c’est de voir la construction de l’équipe via la date limite des transactions, le repêchage et le fameux 1er juillet où les millions volent. En ce qui concerne la boxe, j’aime observer comment les promoteurs gèrent le règne de leurs champions, surtout dans le cas d’une championne.

« C’est compliqué de devenir champion du monde ; le demeurer est encore plus compliqué. » – Confucius (551-479 avant J-C)

Après plusieurs nuits sans dormir à cause du changement d’heure qui a complètement perturbé mon rythme circadien, j’ai réfléchi à quatre options pour la suite du règne de VLJ.

Revanche vs. Vidal

Au baseball, il y a des règles non écrites, comme celle de ne pas voler la deuxième base quand on mène par un grand chelem. De même, quand le titre est vacant et qu’il est remporté par décision partagée, une revanche automatique devrait être ordonnée par l’organisme de sanction.

Soyons honnêtes, le premier duel était excessivement compliqué à juger et Abril Vidal mérite amplement une revanche. De plus, Vanessa a bien paru en deuxième moitié et aurait ici la chance de ne laisser aucun doute sur sa victoire. 4500 personnes au Centre Slush Puppie autour du mois de septembre. J’arrive à Gatineau.

En plus, quelques jours après le combat, Vidal a officiellement déposé un protêt à la WBC pour renverser la décision ou du moins obtenir automatiquement sa revanche. EOTTM n’aura peut-être pas le choix après tout…

Unification vs. Daniels

Lani Daniels, avec un bilan de 10-2-2, est une boxeuse très talentueuse et détient le titre de la IBF. J’adore son surnom, ‘L’assassine souriante’. Je prétends qu’elle est moins dangereuse que l’aspirante obligatoire de la WBC (lire le prochain point), donc voilà l’adversaire parfaite. Après sa victoire en championnat IBF face à Sequita Hemingway, elle pense prendre sa retraite ou lancer un GoFundMe pour payer les frais de sanctions de son championnat IBF. Depuis, elle s’est trouvé un promoteur, mais Camille Estephan a assurément les moyens de s’offrir ce combat d’unification.

Défense obligatoire vs. Perkins

Elle fait peur et son surnom est ‘New Era’, malgré ses 41 ans. C’est une gauchère signée chez Marshall Kauffman avec une superbe carrière amateur. J’aurais tendance à dire qu’il faut l’éviter à tout prix, sauf qu’elle est l’aspirante no 1 de la WBC et elle n’a plus de temps à perdre à son âge. Je vais retenir mon souffle si la WBC lance un appel d’offres dans les jours à venir.

Défense optionnelle vs…

Les classements WBC ne sont tellement pas à jour que c’est risible. Il y a une dame de 54 ans, Laura Ramsay, qui est aspirante no 6. Laurissa Rivas est no 5 malgré une petite inactivité de 5 ans. Je pigerais la no 7 Bolatito Oluwole, avec une fiche de 9-0, qui a la fiche la plus gonflée que j’ai vue dans l’histoire de BoxRec. Une petite victoire facile et une fête assurée à Gatineau.

EOTTM a enfin trouvé ce qui lui manquait depuis plusieurs années : une ceinture. Maintenant, le véritable défi commence : monnayer ce titre et surtout le conserver.

vous pourriez aimer :

Erik Bazinyan et le nouveau Super 6

Lani Daniels aimerait unifier avec Lepage-Joanisse

Erik Bazinyan : meilleur qu’on le pense?

Shakeel Phinn : Le camion-remorque jamaïcain

Homme de coin, partie V : l’école de la vie de Stéphane Joanisse

Les géants de Riyad se retrouvent à Shawinigan

Mark Heffron : un cogneur britannique face à Mbilli

Nouvel entraîneur pour Thomas Chabot

Homme de coin, partie IV : l’ascension de Jessy Ross Thompson

Jamais 2 sans 3 pour devenir champion du monde

À 154 livres : la vie après Jermell Charlo

Matchmaking : l’art de créer la tempête parfaite

Résumé du 7 mars : les cogneurs et la championne

Cette fois c’est vrai

Butler-Rolls : Lou DiBella aura-t-il sa revanche?

Prédictions : Butler-Rolls divise les experts

Abril Vidal : plus qu’une adversaire

Homme de coin, partie III : Samuel Décarie-Drolet, l’enseignant de boxe

Les super-moyens

2024 : l’année du Dragon?

Homme de coin, partie II : la méthode « Mike Moffa »

Shakeel Phinn : maintenant ou jamais

Steven Butler : jusqu’au bout du rêve

Éditorial : Arthur Biyarslanov est le meilleur 140 livres au pays

Bazinyan vs. Phinn : combat local, enjeu mondial

Homme de coin, partie I : les 12 travaux de Marc Ramsay

Éditorial : 168 raisons de sourire

Shamil Khataev rejoint son frère avec tigres

Chabot 2024 : « plus intelligent, toujours spectaculaire »

Luis Santana, invaincu en 10 combats.

Luis Santana en quête de momentum

Bazinyan-Godoy : quoi se rappeler du 25 janvier?

Sept ans plus tard : Vany compte saisir sa deuxième chance

Le Grizzly accroche ses gants

Revoilà Artur

Bazinyan-Godoy : analyses et prédictions du 25 janvier

Retour vers le futur pour Avery Martin-Duval

Orobio-Fendero : la fratrie internationale

Mary Spencer : « Perdre me motive plus que gagner »

Wilkens Mathieu vise une année « Mike Tyson »

Beterbiev vs. Smith : les 13 prédictions du 13 janvier

Callum Smith : le connaissez-vous vraiment?

Rohan Murdock : « Vous avez choisi le mauvais gars »

Wilkens Mathieu : l’année recrue en cinq temps

Les pétards en 2023, l’explosion en 2024

L’éternelle quête d’Artur Beterbiev

Le dernier Tigre : à la rencontre d’Osleys Iglesias

Steve Claggett : des huées aux ovations

Christian Mbilli : le Canadien de classe mondiale

Fendero et Khataev : des recrues uniques en leur genre

Bazinyan et Mbilli : Deux tigres, un seul objectif

Wilkens Mathieu : jeunesse, talent… et sagesse

Christopher Guerrero : « comme dans un jeu vidéo »

Christopher Guerrero : Le tigre rugit enfin

Mbilli : La résilience inscrite dans l’ADN