Mobile header

Butler-Volny : 15 experts se prononcent

Noé Cloutier - Punching Grace

Photo : Punching Grace – Steven ‘Bang Bang’ Butler (34-4-1, 28 K.-O.) fera face à Patrice ‘Vicious’ Volny (18-1, 12 K.-O.), ce jeudi , au Casino de Montréal.

Pour citer Francis Paquin, «bien malin» celui qui pourra prédire l’issu du tant attendu duel 100% montréalais opposant Steven Butler à Patrice Volny. À défaut de connaître l’avenir, Punching Grace a plutôt recueilli 15 prédictions en provenance de 15 différentes plateformes.

Anson Wainwright : Ring Magazine

«Les deux reviennent de solides performances. Butler a ‘gelé’ Steve Rolls en 65 secondes et Volny a arrêté DeAndre Ware en 10 rounds, donc je pense que les deux arrivent en confiance. Cela dit, je m’attends à ce que Volny soit prudent avec Butler en raison de la puissance dont il dispose, surtout au début. Je pense que Butler le boxera et Volny cherchera à contre-attaquer. À mi-chemin, vers le 6 ou 7e round, l’action va monter d’un cran, ce qui donnera plus d’ouvertures à Butler qui fera mal à Volny. Volny tombera en mode défensif et Butler l’emportera décisivement.»

Butler par décision unanime (1-0 Butler).

Laurent Poulin : Boxingtown Québec

«Shane Mosley, Vernon Forrest et Ricardo Mayorga m’ont tous les 3 conseillé d’arrêter de faire mes prédictions avec la fameuse règle de 3 en boxe. Vous me connaissez… je n’écoute à peu près personne. J’ai vu Patrice Volny travailler dur pour vaincre Uriel Gonzalez et amener Janks Trotter au 5e round. Butler a dévissé les 2 au 1er round… J’ai eu l’air fou en prédisant une victoire de Steve Rolls sur ‘Bang Bang’ Butler et je ne commettrai pas 2 fois la même gaffe. Je ne gage plus contre la version John Scully de Steven Butler.»

Butler par K.-O. en 6 rounds (2-0 Butler).

Tim Boxeo : Tim Boxeo

«Tous ceux qui lisent ce texte connaissent bien ‘Bang Bang’ Butler ; agressif dans le ring et incontournable à la télé. Bien qu’il n’ait que 28 ans, la plupart des combattants ne peuvent survivre qu’à un certain nombre de défaites avant la limite. Après 4 du genre, pour moi, c’est toujours la grande question entourant le puissant cogneur. Volny, lui, est un grand boxeur élusif avec une main droite respectable qu’il utilise à la tête comme au corps. Lorsqu’on lui met de la pression, Volny a tendance à se cloîtrer le temps que la tempête passe, ce qui est parfait pour boxeur offensif comme Butler. Volny pourrait donc connaître un certain succès en début de combat, en gardant Butler à l’écart… mais, à mi-chemin, je m’attends à ce que Butler finisse par l’avoir à l’usure.»

Butler par K.-O. en 5 ou 6 rounds (3-0 Butler).

Mario Larouche : Passion-Boxe

«Le combat entre Butler et Volny représente pour moi la 1re étape avant de voir le gagnant affronter Brandon Cook pour faire le ménage au Canada. Si Butler veut l’emporter, je crois qu’il devra le faire avec le 5e round, car ensuite je vois Volny réussir à le fatiguer et le connecter avant le 10e round pour le voir gagner par K.-O. et ainsi infliger une 5e défaite avant la limite à Steven Butler.»

Volny par K.-O. (3-1 Butler).

Boog Williams : LDUBB Boxing

«La dernière fois, Steven Butler a surpris tout le monde avec son K.-O. au 1er round contre Steve Rolls. Je crois que la puissance de Butler fera la différence face à un boxeur ‘lanky’ comme Patrice Volny. Je peux même voir Butler obtenir quelques chutes au tapis, en route vers une carte de pointage de 96-92.»

Butler par décision unanime (4-1 Butler).

Francis Paquin : RDS

«Le choc entre Steven Butler et Patrice Volny s’annonce «50-50» sur papier, pouvant aller d’un côté comme de l’autre. À l’opposé, son déroulement semble passablement prévisible, à savoir que Volny laissera Butler s’époumoner dans les 1ers rounds avant d’ouvrir la machine dans la seconde moitié du duel. Cela dit, Butler ainsi que son équipe le savent pertinemment, et il y a fort à parier que ‘Bang Bang’ exercera beaucoup de pression en début d’affrontement. Est-ce que Volny sera capable de le repousser? Si ce n’est pas le cas, il faut s’attendre à ce que Butler l’arrête rapidement. Dans le cas contraire, cela sera évidemment tout à l’avantage de celui surnommé ‘Vicious’. Mais comme le but de l’exercice est de se prononcer, coupons la poire en deux aux termes d’un combat très, très relevé.»

Butler par décision unanime (5-1 Butler).

Jean-François Chabot : Radio-Canada

«Volny est allé moins souvent sur la scène internationale, mais si Butler pense utiliser ça comme un petit combat de remise en forme, il a affaire à être prêt, parce que Volny, lui va vouloir utiliser ça comme tremplin. Les deux c’est peut-être leur dernière chance de créer les étincelles pour faire écarquiller les yeux ailleurs sur la planète… Connaissant aussi le style des deux, ça n’ira pas jusqu’au bout. Si on regarde ce que Steven a fait à sa dernière sortie, ç’a été assez expéditif merci… ce n’était pas Volny en face de lui, mais je pense que Steven va nous ressortir un lapin de son chapeau!»

Butler par K.-O. en 6 ou 7 rounds (6-1 Butler).

William Dumoulin : BoxingNews QC

«Il faut s’attendre à ce que Volny commence lentement. À l’opposé, Steven Butler devrait commencer assez rapidement derrière son jab et gagner les 2-3 premiers rounds. Volny va commencer à augmenter la cadence dans les rounds suivants, travailler en contre-attaque et gagner les rounds du milieu. Les 2-3 derniers rounds devraient être chaudement disputés, avec énormément de coups lancés des deux bords. Je crois toutefois que Patrice Volny va ressortir gagnant du combat par une courte marge de 96-94.»

Volny par décision partagée (6-2 Butler).

Dave Lévesque : Journal de Montréal

«Steven Butler doit continuer de prouver qu’il peut retrouver sa place chez les poids moyens. Après un K.-O. percutant contre Steve Rolls, il y a trois mois, il se doit de servir la même médecine à Patrice Volny s’il veut lancer un message clair à la catégorie pour dire que ‘Bang Bang’ est bel et bien de retour et en pleine forme. Butler sera-t-il le premier à passer le K.-O. à son compatriote? Ça se pourrait bien.»

Butler par K.-O. (7-2 Butler).

Frédéric Daigle : La Presse Canadienne

«Depuis la «débâcle Jose de Jesus Macias», Butler a gagné 6 de ses 7 dernières sorties, sa seule défaite survenant en championnat du monde contre Alimkhanuly. Mais ce que les combats contre Alimkhanuly, Murota et Cook nous ont montré, c’est que Butler peut être stoppé. D’un autre côté, Volny n’a subi sa seule défaite que lors d’une décision technique controversée (et conspuée) et Volny, avec 12 K.-O. en 18 victoires, a de la puissance. Dans ce combat, il se veut un peu un ‘gatekeeper’ pour Butler. Pas pour une ceinture, mais si Butler ne peut passer à travers l’obstacle Volny, que peut-il espérer pour la suite? L’âge et l’expérience sont du côté de Butler. J’entrevois quand même un combat serré, jusqu’à ce que Butler trouve une faille en deuxième moitié.»

Butler par K.-O. entre le 6 et 10e round (8-2 Butler).

Cole Whiston : Boxing World Weekly

«Ma prédiction pour Butler-Volny est assez simple. Il est difficile de parier contre Butler en ce moment et avec l’inactivité de Volny, n’ayant que 2 combats depuis 2021. Et même si Volny était plus actif, ce serait quand même une lourde tâche. Je pense que Butler l’emportera avant la limite.»

Butler par K.-O. (9-2 Butler).

Anthony Marcotte : BPM Sports

«Quel combat fascinant. Autant j’ai longtemps cru que Patrice Volny aurait le dessus dans un combat contre Steven Butler, autant je suis loin d’être convaincu aujourd’hui. Forcément, la performance de Butler contre Rolls nous a jetés en bas de notre chaise, sauf qu’un K.-O. au 1er round ne nous en offre pas beaucoup sur l’amélioration en général de la défensive de Butler. Dans le cas de Volny, il a très peu boxé depuis 3 ans et ça pourrait lui nuire contre un gars aussi affamé que Butler. J’ai peine à faire un choix, mais je conserve mon choix initial.»

Volny par décision (9-3 Butler).

Carlos Linares : All In 1 Deportes

«Ce sera le 3e combat de ‘Bang Bang’ depuis sa dure défaite face à Alimkhanuly. Je pense que ce sera un combat très équilibré dans les premiers rounds, où Butler devra déchiffrer le jeu de Volny, grand boxeur au style complexe qui essaiera de se battra derrière son jab et pour garder Butler à distance. Dès le 4e round, Butler devra prendre l’initiative en augmentant la pression pour imposer sa volonté de manière décisive. Je penche pour une victoire de Butler, plus habitué aux grands combats, et conscient que c’est sa dernière chance d’accéder au niveau mondial. Mais, Volny n’a jamais été arrêté et ça ne changera pas le 6 juin.»

Butler par décision unanime (10-3 Butler).

Saadeq Ahmed : Big Fight Weekend

«Butler aura la jeunesse et la puissance de son côté, mais cela ne veut pas dire que Volny sera un adversaire facile. Je m’attends à ce que ce combat se poursuive jusqu’en fin de combats, où les deux combattants auront jusqu’alors connu certains succès respectifs. Mais au final, la puissance de Butler sera trop importante et le combat sera arrêté.»

Butler par K.-O. en 9 ou 10 rounds (11-3 Butler).

Matt Casavant : Punching Grace

«Steven Butler a l’avantage offensif et Volny a l’avantage défensif dans ce combat. Je crois que Butler va commencer en force et gagner les premiers rounds. Ce qui sera fascinant est la 2e moitié de combat. Je crois que Volny sera en mesure de contre-attaquer avec succès et on risque de voir des rounds chaudement disputés, mais je vois Volny gagnant 6-4 en termes de rounds… Peu importe le résultat, les fans voudront voir un combat revanche.»

Volny par décision majoritaire (11-4 Butler).

Rendez-vous sur Punchinggrace.com ce jeudi pour découvrir qui dit vrai. D’ici là, pour connaître qui a vu juste par le passé, consultez nos précédents ‘dossiers prédictions’ de Beterbiev-Smith et Butler-Rolls.

vous pourriez aimer :

Makhmudov : le Lion revient dans la Jungle

Classement livre-pour-livre des meilleurs boxeurs sans couronne

Qui est le prochain pour Osleys Iglesias?

Butler-Volny : l’enjeu est énorme

April Hunter : qui chasse qui le 6 juin?

Osleys Iglesias : «Je n’ai peur de rien ni personne»

Mbilli-Derevyanchenko : la carte de rêve de Matt Casavant

Jhon Orobio : le sprinteur marathonien

Steven Butler : «Il ne le voudra jamais plus que moi»

Sergiy Derevyanchenko : le Technicien arrive à Québec

Mbilli-Heffron : les 10 constats de la Conquête

Simon Kean mérite de vrais remerciements

L’International PG : Oleksandr Usyk est une légende vivante

Le prospect du mois de mai : Moses Itauma

Christopher Guerrero promet d’être «lui-même» à Shawinigan

Albert Ramirez en 4 questions : «nous capitaliserons le 25 mai»

L’International PG : Loma au sommet, Charlo au fond

La deuxième chance d’Adam Deines

Appréciez Canelo et Inoue tant que vous le pouvez

Avery Martin Duval : le prochain antihéros?

Plus qu’une simple victoire pour Thomas Chabot

Bazinyan-Phinn et l’art de «promoter»

«On en redemande» : 10 combats locaux à faire

La nouvelle vie de Mehmet Unal

Christian Mbilli à la reconquête des plaines?

Mark Heffron: «je veux battre le meilleur Mbilli»

Erik Bazinyan et le nouveau Super 6

Lani Daniels aimerait unifier avec Lepage-Joanisse

Erik Bazinyan : meilleur qu’on le pense?

Shakeel Phinn : Le camion-remorque jamaïcain

Homme de coin, partie V : l’école de la vie de Stéphane Joanisse

Les géants de Riyad se retrouvent à Shawinigan

Mark Heffron : un cogneur britannique face à Mbilli

Nouvel entraîneur pour Thomas Chabot

Homme de coin, partie IV : l’ascension de Jessy Ross Thompson

Jamais 2 sans 3 pour devenir champion du monde

Qui sera la prochaine adversaire de Vany?

À 154 livres : la vie après Jermell Charlo

Matchmaking : l’art de créer la tempête parfaite

Résumé du 7 mars : les cogneurs et la championne

Cette fois c’est vrai

Butler-Rolls : Lou DiBella aura-t-il sa revanche?

Prédictions : Butler-Rolls divise les experts

Abril Vidal : plus qu’une adversaire

Homme de coin, partie III : Samuel Décarie-Drolet, l’enseignant de boxe

Les super-moyens

2024 : l’année du Dragon?

Homme de coin, partie II : la méthode « Mike Moffa »

Shakeel Phinn : maintenant ou jamais

Steven Butler : jusqu’au bout du rêve

Éditorial : Arthur Biyarslanov est le meilleur 140 livres au pays

Bazinyan vs. Phinn : combat local, enjeu mondial

Homme de coin, partie I : les 12 travaux de Marc Ramsay

Éditorial : 168 raisons de sourire

Shamil Khataev rejoint son frère avec tigres

Chabot 2024 : « plus intelligent, toujours spectaculaire »

Luis Santana, invaincu en 10 combats.

Luis Santana en quête de momentum

Bazinyan-Godoy : quoi se rappeler du 25 janvier?

Sept ans plus tard : Vany compte saisir sa deuxième chance

Le Grizzly accroche ses gants

Revoilà Artur

Bazinyan-Godoy : analyses et prédictions du 25 janvier

Retour vers le futur pour Avery Martin-Duval

Orobio-Fendero : la fratrie internationale

Mary Spencer : « Perdre me motive plus que gagner »

Wilkens Mathieu vise une année « Mike Tyson »

Beterbiev vs. Smith : les 13 prédictions du 13 janvier

Callum Smith : le connaissez-vous vraiment?

Rohan Murdock : « Vous avez choisi le mauvais gars »

Wilkens Mathieu : l’année recrue en cinq temps

Les pétards en 2023, l’explosion en 2024

L’éternelle quête d’Artur Beterbiev

Le dernier Tigre : à la rencontre d’Osleys Iglesias

Steve Claggett : des huées aux ovations

Christian Mbilli : le Canadien de classe mondiale

Fendero et Khataev : des recrues uniques en leur genre

Bazinyan et Mbilli : Deux tigres, un seul objectif

Mbilli-Góngora : ces gladiateurs des temps modernes

Wilkens Mathieu : jeunesse, talent… et sagesse

Christopher Guerrero : « comme dans un jeu vidéo »

Christopher Guerrero : Le tigre rugit enfin

Mbilli : La résilience inscrite dans l’ADN