Mobile header

L’International PG : Loma au sommet, Charlo au fond

Noé Cloutier - Punching Grace

Photo : Top Rank – Vasyl Lomachenko (18-3, 12 K.-O.) est devenu champion du monde pour la 6e fois samedi soir dernier en arrêtant George Kambosos Jr (21-3, 10 K.-O.) au 11e round.

Couvrant déjà amplement la boxe québécoise, Punching Grace se lance sur la scène mondiale avec une nouvelle série hebdomadaire : «L’International PG». Chaque lundi, retrouvez : résultats, actualité et agenda des combats à venir, le tout, en un seul texte!

**Exceptionnellement, avant le lancement de l’International PG, la victoire de lundi dernier de Naoya Inoue à déjà été abordé dans ce texte**

Lomachenko redevient roi

Certains se demandaient si Vasyl Lomachenko avait encore ce qu’il fallait, mentalement et physiquement, pour retourner au sommet… et ils ont eu leur réponse samedi soir (heure de l’Est).

‘Hi-Tech’ s’est rendu en territoire ennemi, au RAC Arena de Perth, Australie, et a complètement déclassé l’ex-monarque des poids léger, George Kambosos Jr, en route vers un arrêt presque simultané du coin et de l’arbitre en fin de 11e round. À 36 ans, l’Ukrainien devient ainsi champion mondial pour la 6e fois, mettant la main sur les titres IBF et IBO des 135 livres.

La suite? Bien qu’incertain, le futur semble garantir un excellent combat pour la légende, au cœur de la division de poids tout feu tout flamme. Au cœur de celle-ci, Shakur Stevenson (21-0, 10 K.-O.) possède la ceinture WBC, Gervonta Davis (29-0, 27 K.-O.) la WBC et le titre WBO est vacant pour encore quelque jours (voir l’Agenda PG en fin de texte). En plus, l’explosif William Zepeda (30-0, 26 K.-O.) est également aspirant obligatoire de ‘Loma’

Khataev surpasse les attentes

En sous-carte de #LomaKambosos, le protégé d’EOTTM, Imam Khataev (7-0, 7 K.-O.) fut plus qu’impressionnant en arrêtant Ricards Bolotniks (20-8-1, 8 K.-O.) au 6e round d’un combat prévu pour 10.

La fiche du Letton, classé 20e par la WBC, peut paraître trompeuse, mais depuis sa descente chez les 175 lb, l’ancien lourd-léger avait un bilan de 9-2 et s’est deux seules défaites étaient contre Joshua Buatsi et Oleksandr Gvozdyk. Malgré tout, Khataev fut plus rapide que ces derniers pour arrêter Bolotniks, envoyant ainsi un percutant message à la division des mi-lourds.

«Je pense que c’est le real deal», soupçonne même BoxingNewsQC.

Charlo arrêté, Adames couronné

Mardi soir dernier, le Dominicain Carlos Adames (23-1, 18 K.-O.) est officiellement devenu champion du monde WBC des poids moyens. Mais pas besoin d’aller voir sur BoxRec, vous ne trouverez rien cette journée-là.

Jermall Charlo s’est fait arrêter dans le vrai sens du terme.

Et oui, Adames était champion intérimaire depuis octobre 2022. Charlo (33-0, 22 K.-O.), lui, n’avait pas défendu son titre depuis juin 2021, citant des problèmes dans sa vie personnelle. Pour des raisons aussi mystérieuses qu’étranges, la WBC lui a toutefois permet de rester champion sans défendre son titre pendant 1053, oui oui, 1053 jours.

Lundi, Charlo a toutefois épuisé les copieuses réserves de patience de Mauricio Sulaiman en causant un accident de route avec sa Lamborghini, en état d’ébriété… et en fuyant les policiers. La photo de son arrestation a fait le tour du web et son avenir de boxe est plus que jamais incertain. À suivre, mais à l’inverse, Adames effectuera sa 1re défense de titre le 15 juillet prochain face à Terrell Gausha (24-3-1, 12 K.-O.).

Ah, et si le Dominicain l’emporte, le champion unifié ‘Janibek’ Alimkhanuly (15-0, 10 K.-O.) semble TRÈS intéressé à l’affronté.

Des nouvelles de Madueno

À défaut d’avoir du nouveau dans le dossier du possible combat Claggett-Lopez, Top Rank a annoncé cette semaine que le talentueux Keyshawn Davis (10-0, 7 K.-O.) – qui avait call-out Lopez à son dernier combat – allait se battre en sous-carte de Shakur Stevenson, le 6 juillet prochain dans le New Jersey.

Son adversaire : nul autre que Miguel Madueno (31-2, 28 K.-O.) qui avait surpris Justin Pauldo (17-2, 8 K.-O.) en février dernier sur ProboxTV. Dans une victoire qui vieillit comme le bon vin, on se rappelle que Steve Claggett avait dominé Madueno au Casino de Montréal en novembre dernier.

L’Agenda PG : 5 combats à surveiller

À surveiller cette semaine, à l’international, tout passe par Riyad, ou presque :

Navarette vs. Barinchyk

Commençons par l’exception. Samedi soir, à San Diego, Emanuel Navarrette (38-1-1, 31 K.-O.) et Denys Berinckyk (18-0, 9 K.-O.) se disputeront le titre vacant WBO des poids légers. On parlait de Loma, mais ne soyez pas surpris s’il affronte le gagnant, entre ça, Stevenson et Davis, c’est l’unification la plus simple à organiser.

Usyk vs. Fury

Pas besoin de vous vendre ce combat longuement : Oleksandr Usyk (21-0, 14 K.-O.) affrontera enfin Tyson Fury (34-0-1, 24 K.-O.) samedi 18 mai prochain à Riyad. Les 4 titres majeurs seront en jeu – en plus de l’IBO – dans ce qui devrait couronner le premier champion poids lourd incontesté de l’ère moderne. Un combat historique, tout simplement.

Opetaia vs. Briedis

Le champion du Ring Magazine, vu par plusieurs comme le #1 chez les lourds-légers, Jai Opetaia (24-0, 19 K.-O.) se battra pour le titre vacant IBF des 200 lb face au Letton Mairis Briedis. Il s’agit d’un combat revanche, Opetaia avait vaincu Briedis, en juillet 2022, dans une décision unanime, mais compétitive. Et puis, les Québécois devront garder un œil sur l’Australien, alors que les Saoudiens ont déjà indiqué leur désir de l’opposé au gagnant du choc #BeterbievBivol.

Kabayel vs. Sanchez

Énigmatique duel chez les poids lourds ; Agit Kabayel (24-0, 16 K.-O.) revient d’une énorme victoire face à Arslanbek Makhmudov, mais se retrouve tout de même de nouveau le négligé face au ‘Flash cubain’ Frank Sanchez (24-0, 17 K.-O.). Ce dernier avait également été victorieux en décembre dernier, mais avait montré quelques signes de vulnérabilité face à Junior Fa. Dans tous les cas, le gagnant de #KabayelSanchez pourrait se retrouver à un combat près d’un combat de championnat du monde…

Le retour du ‘Krusher’

Enfin – et toujours à Riyad – Sergey Kovalev (35-4-1, 29 K.-O.) effectuera son retour après deux ans et des poussières d’absence. Pour un 2e combat de suite, cela se fera chez les lourds-léger. En mai 2022, Kovalev avait imposé une 1re défaite en 17 combats à Tervel Pulev et tentera de faire exactement la même chose au Suédois Robin Sirwan Safar (16-0, 12 K.-O.). À noter : Kovalev a maintenant 41 ans, soit 10 de plus que Safar. Aura-t-on droit à une leçon de boxe du vieux renard au jab légendaire… ou au dernier tour de piste du ‘Krusher’?

Vos prédictions?

vous pourriez aimer :

Simon Kean mérite de vrais remerciements

L’International PG : Oleksandr Usyk est une légende vivante

Le prospect du mois de mai : Moses Itauma

Christopher Guerrero promet d’être «lui-même» à Shawinigan

Albert Ramirez en 4 questions : «nous capitaliserons le 25 mai»

La deuxième chance d’Adam Deines

Appréciez Canelo et Inoue tant que vous le pouvez

Avery Martin Duval : le prochain antihéros?

Plus qu’une simple victoire pour Thomas Chabot

Bazinyan-Phinn et l’art de «promoter»

«On en redemande» : 10 combats locaux à faire

La nouvelle vie de Mehmet Unal

Christian Mbilli à la reconquête des plaines?

Mark Heffron: «je veux battre le meilleur Mbilli»

Erik Bazinyan et le nouveau Super 6

Lani Daniels aimerait unifier avec Lepage-Joanisse

Erik Bazinyan : meilleur qu’on le pense?

Shakeel Phinn : Le camion-remorque jamaïcain

Homme de coin, partie V : l’école de la vie de Stéphane Joanisse

Les géants de Riyad se retrouvent à Shawinigan

Mark Heffron : un cogneur britannique face à Mbilli

Nouvel entraîneur pour Thomas Chabot

Homme de coin, partie IV : l’ascension de Jessy Ross Thompson

Jamais 2 sans 3 pour devenir champion du monde

Qui sera la prochaine adversaire de Vany?

À 154 livres : la vie après Jermell Charlo

Matchmaking : l’art de créer la tempête parfaite

Résumé du 7 mars : les cogneurs et la championne

Cette fois c’est vrai

Butler-Rolls : Lou DiBella aura-t-il sa revanche?

Prédictions : Butler-Rolls divise les experts

Abril Vidal : plus qu’une adversaire

Homme de coin, partie III : Samuel Décarie-Drolet, l’enseignant de boxe

Les super-moyens

2024 : l’année du Dragon?

Homme de coin, partie II : la méthode « Mike Moffa »

Shakeel Phinn : maintenant ou jamais

Steven Butler : jusqu’au bout du rêve

Éditorial : Arthur Biyarslanov est le meilleur 140 livres au pays

Bazinyan vs. Phinn : combat local, enjeu mondial

Homme de coin, partie I : les 12 travaux de Marc Ramsay

Éditorial : 168 raisons de sourire

Shamil Khataev rejoint son frère avec tigres

Chabot 2024 : « plus intelligent, toujours spectaculaire »

Luis Santana, invaincu en 10 combats.

Luis Santana en quête de momentum

Bazinyan-Godoy : quoi se rappeler du 25 janvier?

Sept ans plus tard : Vany compte saisir sa deuxième chance

Le Grizzly accroche ses gants

Revoilà Artur

Bazinyan-Godoy : analyses et prédictions du 25 janvier

Retour vers le futur pour Avery Martin-Duval

Orobio-Fendero : la fratrie internationale

Mary Spencer : « Perdre me motive plus que gagner »

Wilkens Mathieu vise une année « Mike Tyson »

Beterbiev vs. Smith : les 13 prédictions du 13 janvier

Callum Smith : le connaissez-vous vraiment?

Rohan Murdock : « Vous avez choisi le mauvais gars »

Wilkens Mathieu : l’année recrue en cinq temps

Les pétards en 2023, l’explosion en 2024

L’éternelle quête d’Artur Beterbiev

Le dernier Tigre : à la rencontre d’Osleys Iglesias

Steve Claggett : des huées aux ovations

Christian Mbilli : le Canadien de classe mondiale

Fendero et Khataev : des recrues uniques en leur genre

Bazinyan et Mbilli : Deux tigres, un seul objectif

Mbilli-Góngora : ces gladiateurs des temps modernes

Wilkens Mathieu : jeunesse, talent… et sagesse

Christopher Guerrero : « comme dans un jeu vidéo »

Christopher Guerrero : Le tigre rugit enfin

Mbilli : La résilience inscrite dans l’ADN