Mobile header

L’International PG: que fera David Benavidez?

Noé Cloutier - Punching Grace

Photo : DAZN – David Benavidez a ajouté une ceinture verte à sa collection samedi dernier au MGM Grand Garden Arena de Las Vegas face à Oleksandr Gvozdyk.

Les amateurs de boxe ont eu droit à un week-end formidable, avec notamment six titres mondiaux en jeu. On en fait la tournée, de Vegas jusqu’au Brésil, en passant par l’Europe.

Tank détruit Frank

L’attraction principale du week-end était sans nul doute le retour de l’enfant terrible de Baltimore, Gervonta ‘Tank’ Davis (30-0, 28 K.-O.). Ce dernier se battait pour la première fois depuis sa victoire sur Ryan Garcia, il y a près de 14 mois, ayant été succédée d’une détention de près de 2 mois pour une histoire de délit de fuite et bris de conditions.

Entrant sur le ring sur la chanson ‘Ghostebuster’, clin d’œil au surnom de son adversaire, Frank ‘The Ghost’ Martin (18-1, 12 K.-O.), Davis a d’abord chassé la rouille. Patient, comme à son habitude, il a pourchassé le protégé d’Errol Spence Jr pendant 8 rounds, jusqu’à ce que les jambes de Martin se fatiguent… et qu’il subisse un percutant K.-O.

La suite pour Davis?

Honnêtement, je doute qu’un combat revanche avec Ryan Garcia arrive un jour. ‘Tank’ est arrivé près de 2 livres sous la limite des 135 lb et ‘KingRy’ n’est même plus capable de descendre à 140 lb… D’ailleurs, lorsqu’ils ont échangé après le triomphe de Davis, Garcia avait l’air d’un poids moyen à côté de lui…

Un combat tant/trop attendu contre Vasyl Lomachenko semble beaucoup plus probable, même selon Bob Arum! Clairement, on a attendu que ‘Loma’ vieillisse un peu, mais tout de même, la performance de l’Ukrainien face à Kambosos Jr a démontré qu’il avait encore beaucoup à offrir…

Sinon, le meilleur combat serait sans doute face à Shakur Stevenson, mais tragiquement, il y a moins d’argent à faire avec ça. D’ailleurs, ce sera intéressant de voir où Stevenson ira, lui qui semble à ses derniers milles – et son dernier combat – avec Top Rank.

Mystérieux Benavidez

Chez les super-moyens, David Benavidez (29-0, 24 K.-O.) nous a habitués à de lents départs, pour graduellement briser ses adversaires. À son premier combat de championnat mi-lourd, il nous a offert l’inverse en demi-finale de Davis-Martin.

Le ‘Montre Mexicain’ est parti en trombe dans les 8 premiers rounds, mais a ralenti ensuite, en route vers une victoire tout de même très nette face à l’ex-monarque mi-lourd Oleksandr Gvozdyk (20-2, 16 K.-O.), encore à ce jour, seulement arrêté par Artur Beterbiev.

Peu importe, Benavidez met la main sur le titre intérimaire des 175 lb, s’ajoutant à celui des 168 lb déjà en sa possession. Après le combat, il est resté vague sur ses plans, disant vouloir affronter le gagnant de Beterbiev-Bivol, mais aussi avoir un titre à regagner à 168 lb.

Selon les règles, Benavidez aura 10 jours pour choisir la ceinture qu’il conservera, une décision ayant un impact direct sur la carrière de Christian Mbilli… mais bon, la WBC n’est pas toujours forte sur le respect de ses propres règles…

Adames conserve son titre

Parlant de la WBC, elle avait attendu près de 2 ans, aucune défense de titre et une arrestation pour enfin retirer le titre des poids moyens à Jermall Charlo. Carlos Adames, champion intérimaire de longue date, effectuait donc sa première défense en tant que champion complet face à l’olympien Terrell Gausha.

Mission accomplie pour ‘Bronco’ Adames (24-1, 18 K.-O.) qui a conservé la ceinture par décision unanime dans un combat qui ne passera absolument pas à l’histoire…

PAROOO!

Pendant que bien des yeux étaient rivés sur Vegas, on a eu droit à toute une surprise sur l’île de Porto Rico, où l’Autralien Liam Paro (24-0, 15 K.-O.) est venu gâcher le retour à la maison de Subriel Matias (20-2, 20 K.-O.).

Paro a vaincu le Porto Ricain par décision unanime, en 12 rounds, et ce, malgré une décision douteuse de l’arbitre Porto Ricain, Luis Pabon, de lui retirer un point sans avertissement pour coups derrière la tête.

Selon Eddie Hearn, l’Australien devrait maintenant faire face à son aspirant obligatoire, soit l’Américain d’origines haïtiennes, Richardson Hitchins (18-0, 7 K.-O.).

Fait intéressant : S’il affronte Hitchins, Paro en sera déjà à son 7e adversaire invaincu en 25 combats.

Surprises américaines

En parlant de gars invaincus, plusieurs ont passé à la caisse ce samedi. Outre Frank Martin, maintenant 18-1, Gary Antuanne Russell (17-1, 17 K.-O.) a conservé son ratio de K.-O. parfait, mais pas sa superbe fiche. L’Américain s’est fait surprendre par le Dominicain Alberto Puello (23-0, 10 K.-O.), via une décision partagée concluant un combat avec le titre intérimaire WBC des super-légers en jeu.

Encore à Las Vegas, l’espoir des poids moyens Elijah Garcia (16-1, 13 K.-O.) a également goûté à la défaite pour la première fois, par décision partagée, face au vétéran Kyrone ‘Shut It Down’ Davis (19-3-1, 6 K.-O.).

Surprises britanniques

Plus tôt dans la journée, au Royaume-Uni, le champion WBO des lourds-légers, mais négligé des preneurs aux livres, Chris Billam-Smith (20-1, 13 K.-O.) a défendu son titre pour une seconde fois, tout en vengeant son unique défaite en carrière. Boxant cette fois davantage à l’intérieur, ‘The Gentleman’ a unanimement convaincu les juges face à son compatriote, Richard Riakporhe (17-1, 13 K.-O.).

Une journée plus tôt, un autre Anglais s’est fait surprendre, soit l’ancien champion IBO des super-moyens, Lerrone Richard (18-1, 4 K.-O.), connu pour sa victoire face à Carlos Góngora.

Sans doute dû à un style peu apprécié des amateurs et réseaux télévisés, Richards n’a toutefois jamais vraiment capitalisé de cette victoire, se faisant ultimement arrêter en 6 rounds, 30 mois plus tard, par le gatekeeper anglais Steve Woodall (19-2-1, 12 K.-O.).

Nouvelles du Brésil

Il y avait aussi de l’action en Amérique du Sud, où une carte a mis en vedette un match nul entre deux anciennes gloires de l’UFC, Anderson Silva et Chael Sonnen.

Ce qui retenait notre attention était le duel de championnat super-moyen brésilien entre le médaillé d’or aux J.O. de Tokyo, Herbert Conceicao (6-0, 3 K.-O.) et le médaillé d’argent au J.O. de Londres, Esquiva Falcao (30-2, 20 K.-O.).

Et oui, Falcoa s’est incliné par décision unanime à son premier combat depuis sa défaite surprise de l’année dernière des mains de Vicenzo Gualtieri, pour le titre vacant IBF des poids moyens.

Falcao est connu au Québec pour être le seul à avoir vaincu Patrice Volny dans une décision technique regrettable de 6 rounds, en 2021.

L’Agenda PG

À surveiller cette semaine :

Espinoza vs. Sanchez

La nouvelle recrue de Top Rank, qui vient de surprendre Robeisy Ramirez, Rafael Espinoza (24-0, 20 K.-O.), défendra son titre WBO des poids plumes au Fontainebleau de Las Vegas. Il fera face à son compatriote mexicain Sergio Chirino Sanchez (22-1, 13 K.-O.), vendredi prochain.

Arthur vs. Cameron

Encore vendredi, l’aspirant mondial Lyndon Arthur (23-2, 16 K.-O.) remontera dans le ring pour la première fois depuis que Dmitry Bivol l’a déclassé pendant 12 rounds, en décembre dernier. Sur papier, il devrait retrouver le chemin de la victoire face à Liam Cameron (23-5, 10 K.-O.), mais comme on l’a vu avec Leronne Richards… tout peut arriver dans ce genre de combat local.

Denny vs. Cash

Sur une autre carte anglaise, cette fois présenté dimanche, l’espoir Felix Cash (16-0, 10 K.-O.) tentera de mettre la main sur le titre d’Europe de l’aspirant mondial Tyler Denny (18-2-3, 1 K.-O.).

Panthen vs. Toney

La trouvaille de la semaine, puisque c’est tranquille. Dans un ‘club show’ californien présenté ce jeudi, l’américain Jordan Panthen (8-0, 7 K.-O.) tentera de rester invaincu face au petit cousin pas du tout légendaire du légendaire James Toney, Victor Toney (8-2-1, 6 K.-O.), âgé de 36 ans et représenté par Joe DeGuardia de Star Boxing.

Si j’ai écrit sur ce combat, je crois avoir tout écrit. Prenez soin de vous!

vous pourriez aimer :

Lizbeth Crespo: l’élite bolivienne s’invite à Québec

Guido Vianello: «Makhmudov sera un combat facile»

Leïla Beaudoin prête à accomplir une deuxième quête

L’International PG: Divorce nuageux entre Shakur Stevenson et Top Rank

L’ascension incroyable de Bam Rodriguez

Édition Spéciale: Classement livre pour livre de boxe cubaine

L’International PG: Claggett persiste dans une victoire de Lopez

Abdullah Mason

Abdullah Mason: Cleveland peut enfin célébrer

Ryan Garcia et Devin Haney

L’International PG: Garcia suspendu, Haney ‘invaincu’

Steve Claggett

Steve Claggett: croyez-vous aux Dragons?

Teofimo Lopez promet de ne pas sous-estimer Claggett

Wilkens Mathieu: difficile à comparer, encore plus à prédire

Makhmudov : le Lion revient dans la Jungle

Classement livre-pour-livre des meilleurs boxeurs sans couronne

Qui est le prochain pour Osleys Iglesias?

Butler-Volny : l’enjeu est énorme

April Hunter : qui chasse qui le 6 juin?

Osleys Iglesias : «Je n’ai peur de rien ni personne»

Butler-Volny : 15 experts se prononcent

Mbilli-Derevyanchenko : la carte de rêve de Matt Casavant

Jhon Orobio : le sprinteur marathonien

Steven Butler : «Il ne le voudra jamais plus que moi»

Sergiy Derevyanchenko : le Technicien arrive à Québec

Mbilli-Heffron : les 10 constats de la Conquête

Simon Kean mérite de vrais remerciements

L’International PG : Oleksandr Usyk est une légende vivante

Le prospect du mois de mai : Moses Itauma

Christopher Guerrero promet d’être «lui-même» à Shawinigan

Albert Ramirez en 4 questions : «nous capitaliserons le 25 mai»

L’International PG : Loma au sommet, Charlo au fond

La deuxième chance d’Adam Deines

Appréciez Canelo et Inoue tant que vous le pouvez

Avery Martin Duval : le prochain antihéros?

Plus qu’une simple victoire pour Thomas Chabot

Bazinyan-Phinn et l’art de «promoter»

«On en redemande» : 10 combats locaux à faire

La nouvelle vie de Mehmet Unal

Christian Mbilli à la reconquête des plaines?

Mark Heffron: «je veux battre le meilleur Mbilli»

Erik Bazinyan et le nouveau Super 6

Lani Daniels aimerait unifier avec Lepage-Joanisse

Erik Bazinyan : meilleur qu’on le pense?

Shakeel Phinn : Le camion-remorque jamaïcain

Homme de coin, partie V : l’école de la vie de Stéphane Joanisse

Les géants de Riyad se retrouvent à Shawinigan

Mark Heffron : un cogneur britannique face à Mbilli

Nouvel entraîneur pour Thomas Chabot

Homme de coin, partie IV : l’ascension de Jessy Ross Thompson

Jamais 2 sans 3 pour devenir champion du monde

Qui sera la prochaine adversaire de Vany?

À 154 livres : la vie après Jermell Charlo

Matchmaking : l’art de créer la tempête parfaite

Résumé du 7 mars : les cogneurs et la championne

Cette fois c’est vrai

Butler-Rolls : Lou DiBella aura-t-il sa revanche?

Prédictions : Butler-Rolls divise les experts

Abril Vidal : plus qu’une adversaire

Homme de coin, partie III : Samuel Décarie-Drolet, l’enseignant de boxe

Les super-moyens

2024 : l’année du Dragon?

Homme de coin, partie II : la méthode « Mike Moffa »

Shakeel Phinn : maintenant ou jamais

Steven Butler : jusqu’au bout du rêve

Éditorial : Arthur Biyarslanov est le meilleur 140 livres au pays

Bazinyan vs. Phinn : combat local, enjeu mondial

Homme de coin, partie I : les 12 travaux de Marc Ramsay

Éditorial : 168 raisons de sourire

Shamil Khataev rejoint son frère avec tigres

Chabot 2024 : « plus intelligent, toujours spectaculaire »

Luis Santana, invaincu en 10 combats.

Luis Santana en quête de momentum

Bazinyan-Godoy : quoi se rappeler du 25 janvier?

Sept ans plus tard : Vany compte saisir sa deuxième chance

Le Grizzly accroche ses gants

Revoilà Artur

Bazinyan-Godoy : analyses et prédictions du 25 janvier

Retour vers le futur pour Avery Martin-Duval

Orobio-Fendero : la fratrie internationale

Mary Spencer : « Perdre me motive plus que gagner »

Wilkens Mathieu vise une année « Mike Tyson »

Beterbiev vs. Smith : les 13 prédictions du 13 janvier

Callum Smith : le connaissez-vous vraiment?

Rohan Murdock : « Vous avez choisi le mauvais gars »

Wilkens Mathieu : l’année recrue en cinq temps

Les pétards en 2023, l’explosion en 2024

L’éternelle quête d’Artur Beterbiev

Le dernier Tigre : à la rencontre d’Osleys Iglesias

Steve Claggett : des huées aux ovations

Christian Mbilli : le Canadien de classe mondiale

Fendero et Khataev : des recrues uniques en leur genre

Bazinyan et Mbilli : Deux tigres, un seul objectif

Mbilli-Góngora : ces gladiateurs des temps modernes

Wilkens Mathieu : jeunesse, talent… et sagesse

Christopher Guerrero : « comme dans un jeu vidéo »

Christopher Guerrero : Le tigre rugit enfin

Mbilli : La résilience inscrite dans l’ADN